Travailler sur Angus selon… Maxime Langlois

6 mai 2015

Partagez la nouvelle

Maxime Langlois, 36 ans, designer industriel chez Alto Design, au Technopôle Angus depuis 8 ans et coureur de courtes distances de haut niveau.

Avoir un gym de grande qualité à même le site où je travaille est un super avantage. Je m’entraine la plupart du temps 1 à 2 fois semaine le midi et 3 fois semaine le soir après le travail. Ça peut aller parfois jusqu’à 6 à 9 entrainements par semaine selon ma planification avec mes entraineurs!

Grace à la proximité du studio Locomotion de mon lieu de travail, je peux arriver plus tôt le matin, m’entrainer le midi ou encore tout de suite après le travail. Combiné au bénévolat, c’est plus facile pour moi, ça me permet d’économiser beaucoup de temps en transport et d’insérer toutes mes activités à mon horaire de travail très chargé. C’est beaucoup plus rapide et efficace pour la gestion de mon temps.

Je suis très sérieux dans mes entrainements et je suis aussi très impliqué dans des activités de bénévolat avec les Pélicans de Rosemont, un club de course qui a pour mission de faire la promotion des activités de sports et des saines habitudes de vie auprès des adultes et des jeunes dans le quartier Rosemont.

Mon employeur me supporte et me permet de m’absenter pour quelques compétitions à l’étranger en plus de contribuer financièrement aux dépenses liées à ma préparation pour mon sport. Tout ça avec en prime le fameux casse-croute de Francine (Cafétéria Angus), c’est pas mal avantageux pour moi de travailler sur Angus!

Tout inclus pour PME 7 mai 2015 | Communauté

Tout inclus pour PME

« Tout inclus pour PME » est le titre d’une récente manchette du Journal les Affaires qui présentait tous les avantages qu’offre le Technopôle Angus aux entreprises qui s’y installent. En vrac, les travailleurs du Technopôle Angus ont accès à un…

Quartier en fête 7 octobre 2015 | Évènements

Quartier en fête

MARIE DALLAIRELe 16 septembre 2015, la SDA lance officiellement son projet d’aménagement de l’Îlot central et inaugure sa toute première place publique. À compter de seize heures, visiteurs et résidants commencent à affluer. Peut-être sont-ils…